La Micronésie, kézako ?

On me demande régulièrement « c’est où la Micronésie ? ». Et forcément, c’est pas super simple à expliquer d’autant que l’Asie du sud-est n’est pas un exemple de simplicité géographique, avec les milliers d’iles qu’on peut trouver dans ces contrées.

Alors il y a bien les addicts à Koh Lanta qui se souviennent de sa 9ème saison en 2009 : elle s’est déroulée à Palau.

En fait, j’avais découvert Palau grâce à un épisode d’Ushuaïa Nature de Nicolas Hulot (ça commence à dater…). J’ai longtemps rêvé par la suite du fameux Jellyfish lake où l’on peut nager au milieu d’innombrables méduses non urticantes. Enfin, où on « pouvait » nager (les explications viendront plus bas)…

La Micronésie est une région d’Océanie regroupant 2000 îles où vivent 400 000 personnes. Elle s’étale « en gros » à l’est des Philippines et au nord de la Papouasie-Nouvelle Guinée. Vous situez mieux ? 🙂 La « République des Palaos » (Palau) est un pays et un archipel de Micronésie qui compte seulement 20 000 habitants dont plus de la moitié vivent sur sa principale île, Koror.

Et c’est là que nous avons débarqué le 18 décembre 2016…

Un « voyage plongée », ça ne se raconte pas bien. Ça se regarde, plutôt (en fait, c’est évidemment encore mieux sous l’eau). Et mieux vaut être amateur des ambiances Grand bleu et Monde du silence au risque de s’endormir devant l’écran. Mais les progrès et la miniaturisation permettent de faire quelques vidéos sympathiques en haute définition avec juste une GoPro. Et de faire un petit montage en y ajoutant une musique lounge. L’air de rien, c’est déjà plus digeste que les diaporamas ou les vidéos VHS d’il y 20 ans.

Et personnellement, même si on peut s’endormir, je trouve ça quand-même nettement plus cool de le faire devant ce spectacle que devant le JT du soir (quoiqu’en ce moment, le programme du JT ressemble presque à une série TV correcte, on n’est pas encore dans House of cards mais on y arrive doucement…).

Bref, dès l’arrivée de l’avion à Koror, direction le bateau à 3-4 heures du matin.

Au dodo ! Nuit courte, mais c’est les vacances !

Après le réveil, briefing général, puis on se réveille peu à peu et on se prépare déjà pour la première plongée en début d’après-midi. Et la croisière de 10 jours suivra toujours le même rituel immuable :

6h45 : réveil, café

7h30 : briefing puis 1ère plongée

9h30 : petit-déjeuner

10h30 : briefing puis 2ème plongée

13h00 : déjeuner

15h00 : briefing puis 3ème plongée

17h00 : goûter

18h00 : briefing puis plongée de nuit

19h30 : dîner

Après 21h00 : en général on n’a pas trop de difficulté pour s’endormir 😉 , mais parfois on joue les prolongations, on échange et on discute de tout et de rien, on essaye de refaire le monde en anglais (assez approximatif en ce qui me concerne).

Le bateau tout en bois est flatteur pour les yeux car c’est en fait un voilier élancé… dont les voiles sont surtout là pour la galerie (navigation toutes voiles dehors = 60 minutes sur la durée du séjour). Très confortable, équipage au top et aux petits soins (Philippins, Indonésiens, Paluans), compagnons de plongée fort sympathiques (Anglais, Américains, Allemands et Autrichiens).

Si Palau n’est pas renommé pour ses plongées de nuit, il y a quelques sites vraiment remarquables pour les plongées diurnes. Les plus connus sont German Channel et Blue Corner. Ça peut sembler banal pour ceux qui ont déjà entendu parler de Palau car ces noms reviennent souvent sur les forums, mais la réputation de ces 2 sites n’est pas usurpée, loin de là. Ils grouillent de vie, les requins « Pointe noire » et « Pointe blanche » se croisent et se recroisent sans arrêt, les tortues les accompagnent en flânant, les bancs de carangues et de fusiliers tournent en rond, des raies Aigle pas farouches pour un sou semblent léviter, et bien entendu toutes les espèces de poissons tropicaux sont là.

Ajoutez à cela le spectacle majestueux des raies Manta et il y a de quoi combler un plongeur.

Et il y a quelques bonus en prime : le ballet des timides et multicolores poissons Mandarin au crépuscule (pour les filmer ou les photographier, il faut un bon matériel et être à la fois patient et plus vif que l’éclair : si vous utilisez une lampe ou un flash, ils se cachent aussitôt dans le corail d’où ils sont sortis…), la visite de trous bleus et d’une grotte sous-marine avec ses stalactites et ses poches d’air (Blue Holes et Chandelier Cave : 18’16″ sur la vidéo), et du snorkeling dans un petit lac d’eau de mer au milieu de quelques dizaines de méduses.

Bon, côté méduses, la déception fut au rendez-vous, parce que le fameux Jellyfish Lake était fermé, et nous ne le savions pas avant de partir 🙁 . Il semble que des phénomènes climatiques (dont El Ninõ) aient fait des ravages depuis quelques années en augmentant la température de l’eau, et la population de méduses a diminué jusqu’à une extinction quasi-totale. Évidemment, le drame est celui de la disparition des méduses, et pas le fait que quelques touristes ne puissent pas les voir comme à la télé il y a 20 ans. Mais il se pourrait qu’elles reviennent petit à petit. Ce phénomène semble récurrent car à la fin des années 2000 le lac avait déjà connu une disparition totale des méduses, pour retrouver une population quasi-normale en 2012. En attendant leur réapparition, le petit « lac de substitution » nous a tout de même permis de nager au milieu d’un petit groupe d’entre elles (20’15″).

Le coup de cœur du voyage : un ballet de raies Manta le soir du 24 décembre, avalant goulument le plancton attiré par la lumière de mes lampes et faisant des loopings à répétition, allant jusqu’à nous frôler. Fabuleux. Inoubliable (22’48″). Plus de 2 heures passées avec elles… Petit extrait rien que pour vous :

Je donne aussi le prix du jury pour le survol de l’archipel : le panorama est celui que vous pouvez voir en haut de cet article (26’00″). Le paradis existe encore sur Terre.

Pour le fun : les 4 plongées du 25 décembre avec un bonnet de Père Noël sur la tête. Si vous aviez vu la tête d’une palanquée de plongeurs asiatiques quand ils nous ont vu arriver près d’eux (24’25″)…!

Vidéo avec GoPro 3+ Black edition

Quelques photos..

Privacy Preference Center