Un court billet juste pour partager notre itinéraire en Norvège. C’était au mois de juillet, période très touristique mais qui permet de profiter de très looooongues journées, parfois même de randonnées de minuit. Alors attention à la fatigue, si déjà vous choisissez un itinéraire comme le nôtre et que vous y ajoutez des randonnées tardives, on a tendance à croire qu’on peut tout faire jusqu’au jour où la fatigue accumulée vous retombe dessus.
Cela dit, si je partage cet itinéraire, c’est qu’il est faisable, nous ne sommes pas des surhommes/femmes, mais privilégions clairement le nomadisme à la sédentarité. Certains reprocheront à ce mode de voyage de ne pas assez s’imprégner de l’ambiance et d’être en permanence sur le départ, ce qui génère une pression supplémentaire bien inutile en vacances. Mais que voulez-vous, on ne se refait pas : nous avons la bougeotte et restons rarement plusieurs nuits au même endroit, nous aimons tout voir, ce qui ne nous empêche pas de savoir profiter de longs moments de contemplation et d’introspection, en particulier pendant les randonnées ou les levers/couchers de soleils mémorables.
En un mot, émailler un roadtrip intense (voire intensif) de randonnées quasi-quotidiennes, c’est comme ça qu’on voit les vacances.

Bref, venons-en au principal.

Pourquoi la Norvège ?
Parce qu’un jour, un classement des plus belles iles du monde fait par le National Geographic m’a fait découvrir les iles Lofoten en images, et qu’elles ont immédiatement intégré mat TODO list.
Parce qu’un jour, je cherchais des photos de Norvège sur Google Images et suis tombé sur le Preikestolen, sur la Langue du troll et sur le Kjerag bolten, et que j’ai immédiatement su que j’irais un jour.

Pour commencer, une petite vidéo introductive pour vous présenter « Trolltunga »… et les péripéties de Cyrille 700 mètres au-dessus du vide (oui, ma femme est folle :-)) et les cris des spectateurs :

Trolltunga se mérite : la randonnée n’est pas très difficile en soi, mais elle prend environ 9-10 heures aller-retour surtout si vous voulez profiter un peu du site et de la Langue du Troll en récupérant un peu de l’ascension avec un pique-nique bien mérité (pendant lequel vous admirerez les autres randonneurs se prêter au jeu de la photo souvenir). 22 km aller-retour, 1500 mètre de dénivelé positif et négatif.

trolltunga hike

Pour continuer sur la lancée, une autre courte vidéo pour vous présenter le « Kjeragbolten »… et encore les péripéties de Cyrille 1000 mètres au-dessus du vide :

Attention : une fois de plus, il ne faut pas être sujet au vertige ! Ce « caillou » est coincé dans une faille à 984 mètres au-dessus du Lysefjord, en Norvège. Si vous ratez l’accès, vous ne pourrez jamais le retenter une seconde fois (et si on retrouve un peu de votre ADN dans le fjord, ce sera une maigre consolation…). On y accède après une randonnée de 5 à 6 heures aller-retour (ça monte à l’aller, ça descend au retour), avec plusieurs accès assistés par des chaînes présentes en permanence sur des rochers qui peuvent être très glissants par temps de pluie (choisissez votre jour si vous le pouvez…).

Cet itinéraire  et les randos sont faisables avec une condition physique correcte. Nous avons juste dû renoncer au sommet des Lofoten (Hermannsdalstinden) pour cause de mauvais temps, d’autant que c’est une rando très longue, rarement faite sur une seule journée. L’avantage en été est qu’on peut se permettre de rentrer très tard, même en pleine « nuit » ! L’autre avantage de la Norvège pour nous Français est qu’on n’a pas à se remettre d’un décalage horaire, on arrive frais et dispo, prêt à marcher (et à conduire).

Côté météo j’avoue que nous n’avons pas été gâtés pendant 8 jours, surtout aux Lofoten.

Nous avions réservé à l’avance le ferry A/R pour les Lofoten, les locations de voiture et l’hébergement. L’avantage de réserver avant le départ est de ne pas avoir de surprise pour l’hébergement, surtout en été et surtout aux Lofoten où la capacité d’hébergement n’est pas démesurée. Vu notre itinéraire dense et le timing un peu tendu, je ne voulais pas perdre de temps sur place avec la logistique. Le prix à payer est comme toujours une perte de flexibilité sur l’emploie du temps, mais très sincèrement, si ce voyage était à refaire JE NE CHANGERAIS ABSOLUMENT RIEN à l’itinéraire. La Norvège, c’est grand, même avec un très bon réseau routier (nombreuses traversées en ferry, cols en lacets…). Donc pour faire notre itinéraire, il faut se lever tôt et tracer pas mal de route. Sauf aux Lofoten, où là franchement tout est accessible facilement en voiture à partir de seulement 4-5 points de chute, sans avoir l’impression de faire trop de route.

Les immanquables randonnée :
– Reinebringen
– Nonstinden
– Offersoykammen
– Trolltunga
– Preikestolen
– Kjerag bolden
– Munkan ou Hermannsdalstinden (en fait l’itinéraire est le même jusqu’au refuge Munkebu, et à partir de là on peut même aller au Munkan puis redescendre au refuge et « terminer » par Hermannsdalstinden…)

L’ascension du mont Skaka semble aussi très sympa. Nous hésitions à la faire quand nous séjournions au parc Jostedal, mais la météo était vraiment très limite…

Sites où vous pouvez trouver pas mal de cartes d’itinéraires détaillés de randonnée :
http://rando-lofoten.net/index.php/en/the-hikes
http://www.wikiloc.com/trails/outdoor/norway

Pour les cartes papier, je vous conseille fortement celles-ci :
– Lofoten : http://www.amazon.fr/Lofoten-100-Touristische-topographische-Wanderkarte/dp/3931099237 (indispensable)
– Norvège du sud : http://www.amazon.fr/Carte-routi%C3%A8re-Cartes-K%C3%BCmmerly-Frey/dp/3259010319
– Norvège centrale : http://www.amazon.fr/Carte-routi%C3%A8re-Norv%C3%A8ge-Centrale-I/dp/3259010327/ref=sr_1_2?s=english-books&ie=UTF8&qid=1403431328&sr=1-2&keywords=carte+norv%C3%A8ge


Itinéraire :Nuit :
J1Vol Bodo (arrivée en début de soirée)
Récupération voiture aéroport
Bodo
J2Ferry Moskenes (10h15-13h30)
Route jusqu’à Svolvaer et viste des environs
Rando Offersoykammen (ouest Vesvagoy)
Svolvaer
J3Ballstad et environs – Rando NonstindenBallstad
J4Visite Nusfjord
Plage de Kvalvika – rando vers Krakhammartinden-Markan (à partir de la fin de la route à Selfjord)
Fredvang
J5Visite Reine et A, Rando ReinebringenReine
J6Plage de Bunesstranden (A/R Reine – ferry Vinstad)Reine
J7Rando Munkan + Hermannsdalstinden (12 heures – départ/retour Sorvagen)A
J8Journée libre (kayak…)A
J9Transfert ferry Bodo (6h00-9h15)
Restitution voiture aéroport
Vol Alesund (arrivée en début de soirée), balade Alesund
Alesund
J10Récupération voiture aéroport
Route de l’Atlantique + Route des trolls + Geiranger + point de vue du Flydalsjuvet
Météo pourrie, on annule l’idée d’une balade en rib boat sur le Geiranger et on choisit de démarrer la journée en restant en voiture et en faisant un long détour vers le nors pour parcourir la fameuse Route de l’Atlantique longue de 8 km, qui alterne ponts et iles en une longue ondulation de bitume à ras de l’océan.
Briksdalsbre
J11Parc Jostedal (Brigdalsbreen)
Rando sur glace
Briksdalsbre
J12Parc Jostedal (Brigdalsbreen)Briksdalsbre
J13Kaupanger – Gudvangen – Flam – Excursion musclée en rib boat sur Naeroyfjord (voir la photo)Flam
J14Rando Bakkanosi (Naeroyfjord 7 heures) – Route pour BergenBergen
J15Balade Bergen – Voringfossen – TyssedalTyssedal
J16Rando TrollTunga (journée complète)Tyssedal
J17Rando Preikestolen + rando Kjeragbolten  – Route pour StavangerStavanger
J18Balade Stavanger
Restitution voiture aéroport – Vol retour France (début d’après-midi)