Cet article partage cette fois avec vous notre itinéraire au Maroc, au printemps 2012. Le printemps est une excellente période pour s’y rendre, car c’est la pleine floraison des roses et les abords des lacs et rivières sont jonchés de tâches multicolores !

Une nouvelle fois, c’est un itinéraire dense, dans le sens où regrouper tous ces trajets, tous ces lieux de visite, des marches et même deux treks de 2-3 jours, ce fut d’abord un vrai casse-tête pour pouvoir faire « entrer » ce programme dans les 15 jours de vacances scolaires de Pâques. Ensuite, le déroulement du circuit ne laissait pas de marge de manœuvre, surtout qu’il s’agissait d’une boucle (à l’exception de l’excursion aller-retour à Essaouira en début de séjour). Cela dit (je me répète), si nous l’avons fait c’est qu’il est faisable pour ceux qui, comme nous, ont la bougeotte et aiment alterner des moments de découverte en ville ou dans certains lieux assez touristiques avec des moments où l’on peut se dépenser physiquement (sans excès) tout en s’immergeant davantage dans l’environnement naturel du pays, le calme et même une forme d’isolement.

La densité de ce circuit apporte aussi un vrai dépaysement car les régions visitées sont du coup très variées : de la mer au désert, de cascades aux pitons vertigineux des « Dolomites marocaines », du tumulte de la ville à la tranquillité d’une ancienne casbah, de la neige du haut Atlas à l’ombre bienvenue des palmiers d’une oasis…

Ce circuit fut en partie un roadtrip avec certaines étapes parfois longues comme vous pourrez le voir sur la carte plus bas. Nous avons retenu l’idée d’un 4×4 car sinon nous aurions du faire l’impasse sur certaines destinations pourtant mémorables : pas question pour nous d’y renoncer !

L’aller-retour Marrakech-Essaouira peut se faire facilement en bus ou véhicule privatisé, donc nous avons débuté le circuit une fois de retour à Marrakech. Nous avons contacté l’agence Aventure Berbère qui est un réceptif local et a organisé la logistique entre J3 et J13 (dont le 4×4 avec un chauffeur et un guide francophone très-très sympa). Les environs de Megdaz, Boutaghrar, la piste (parfois fermée) entre la vallée du Dadès et les gorges du Todra, l’approche du djebel Saghro et le col du Tizi n’tazazert justifient en particulier un tout terrain (quelques gués et pistes très mauvaises, même pour les gens du coin!). Le reste de l’itinéraire se fait sur route bitumée sans problème. Et dès le retour à Marrakech, nous avons quitté nos compagnons de voyage pour découvrir la ville.

Je n’ai pas pour habitude de répertorier des « trucs et astuces » et autres « bons plans » : d’autres le font bien mieux que moi (et depuis bien plus longtemps!) et il existe de trèèèès nombreux blogs et guides qui remplissent à merveille ce rôle. D’autant plus que ce genre d’info peut devenir assez rapidement obsolète et doit être tenu régulièrement à jour. Je préfère donc plutôt partager des coups de cœur (ou parfois l’inverse) sur des lieux ou des situations qui on peu de chances de changer et en tous cas qui méritent d’être signalés selon moi.

En l’occurrence, je recommande ici pour se loger le riad Chbanate à Essaouira et le riad Dar One à Marrakech. Vraiment parfaits.

A propos de l’ambiance tout au long du séjour, je dois dire que l’accueil a été formidable et chaleureux partout. Des sourires, des gens qui venaient spontanément nous saluer et discuter (sans chercher à nous vendre quelque chose, j’insiste). Vraiment une sensation apaisante, de facilité, une grosse bouffée de chaleur humaine.

2 exceptions surprenantes malgré tout : un petit village tranquille et isolé à quelques dizaines de km Megdaz, que nous souhaitions visiter à pied (nous deux seulement, sans guide), et où nous avons été tout bonnement refoulés : on nous a recommandé de ne pas y entrer, sans raison évoquée, juste « n’y allez pas ». Autre surprise à Essaouira, un jour de marché dans la rue principale : je me trouvais sous une arcade et regardais l’animation autour de nous, je prenais quelques photos d’ambiance sans insistance et en tâchant de me faire discret (j’ai déjà à la base beaucoup de mal à prendre des gens en photo, parfois la sensation de faire un « safari humain » n’est pas si loin…), et je me suis fait incendier par un homme disant qu’on ne pouvait pas prendre des gens comme ça en photo, que ça ne se faisait pas, etc. Dans l’instant je me suis senti coupable, mais sincèrement avec le recul, je n’imagine personne se formaliser que des touristes prennent des photos d’ambiance à Saint-Paul de Vance ou sur les Champs Elysées les jours d’affluence. Heureusement, un vieux monsieur est venu me rassurer après coup en disant que c’était un grincheux.  C’est vrai que début 2012, il régnait encore peut-être une certaine tension dans les pays d’Afrique du Nord, y compris au Maroc que nous avions d’ailleurs trouvé plutôt « vide » de touristes, notamment français. Etonnant vu le charme de ce pays, sa proximité de la France et la facilité à pouvoir discuter dans notre langue.

Avant de passer à l’itinéraire, voici quelques courtes vidéos : la venteuse Essaouira et ses escadrilles de mouettes, une école perdue dans la vallée des roses où Cyrille se plairait sûrement vu l’accueil des enfants et leurs marques d’affection ! Et une pause « poilade » (= perte de poils) chez le coiffeur-barbier de Boutaghrar, où un enfant a pris l’appareil photo de Cyrille pour filmer… ce qu’il avait envie de filmer.

Au retour des pêcheurs, le ciel se couvre de mouettes voraces !
Filmé par un enfant du village...!

Vous l’avez assez attendu, voici l’itinéraire :

Itinéraire :Nuit :
J1Vol Paris-Marrakech – Bus EssaouiraEssaouira (Riad Chbanate : top!)
J2Visite EssaouiraEssaouira
J3Bus Marrakech – Début du circuit 4×4 – Telouet – vallée de l’Ounila – Aït Benhaddou (superbe!) – Skoura – Boulmane  (vallée des roses : à faire au printemps +++) – Col du Tizi n’tazazertBivouac près de la porte de Bab n’Ali
J4Trek dans le Djebel Saghro – Passage de la porte de Bab n’Ali (superbe!) – aiguilles de Tadout n’Tablah (superbe!) « Tête de chameau » – Kouaouch (superbe!)Bivouac à Igli
J5Trek dans le Djebel Saghro – gorges d’Afourar – TagdiltTagdilt (gîte)
J6Piste vers Tineghir – Gorges du Todra par R703 : Tamtattouchte – « traversée par la piste » (parfois fermée) pour rejoindre la R704 – MemsirMemsir
J7Gorges du Dadès par R704 – Imdiazen – Ait Ali – Boutaghrar (couleurs et ambiance magnifiques!)Boutaghrar
J8Boutaghrar – col de Fedrate – vallée de la Tessaout (piste 4×4) – visite de Megdaz (village de terre rouge,  » le plus beau de l’Atlas »!)Megdaz
J9Megdaz – arche de Imi n’Ifri – vallée de Sidi Boulkhalf – Imi-n-Ouakka – col de Tirghiste – Abachkou – vallée des BougmezEcolodge Touda (top!)
J10Rando vers le lac d’Izourar et découverte de la « vallée heureuse » (superbe!) – Bougmez – L’après-midi, 4×4 vers ZaouiatZaouiat (gîte)
J11Début du trek de Taghia : gorges d’Akka n’ Tazart – approche des « Dolomites marocaines » – cirque de Taghia (Haut lieu de l’escalade)bivouac  à Almou n’Toucht
J12« Sources magiques » près de la paroi d’escalade (superbe!) – montée vers les points de vue spectaculaires sur la « Cathédrale » (quelques passages techniques) – Visite du village de TaghiaTaghia (gîte)
J13Marche sur le plateau surplombant les gorges de Taghia, descente vers Zaouiat – Route vers le barrage de Bin el Ouidane (fleurs jaunes PARTOUT : à faire au printemps +++) – cascades d’Ouzoud – retour à MarrakechMarrakech (Riad Dar one : top!)
J14Visite Marrakech (Jardin Majorelle, souk, place Djemaa el-Fna)Marrakech (Riad Dar one : top!)
J15Visite Marrakech – Vol Marrakech-Paris

Et les cartes de notre circuit (excepté Essaouira) et des courts treks du djebel Saghro et de Taghia :

Privacy Preference Center